Algérie

Emmanuel Macron reconnait la responsabilité de la France dans la mort de Maurice Audin !

13 septembre 2018 à 16h47

Il aura fallu attendre plus de 61 ans !

Le Président de la République a décidé de reconnaître la responsabilité de la France dans la mort de Maurice Audin, un jeune mathématicien communiste militant pour l’indépendance de l’Algérie.

Le jeune homme avait été arrêté le 11 juin 1957, à l’âge de 25 ans, en pleine bataille d’Alger et torturé à mort par l’armée française. 

Jeudi 13 septembre, Emmanuel Macron s’est rendu au domicile de sa veuve pour lui remettre une déclaration écrite dans laquelle il « reconnaît, au nom de la République Française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile ».

Pareil ailleurs, selon Le Monde, le chef d’état devrait également reconnaître officiellement que l’Etat a failli en permettant le recours à la torture lors de la guerre d’Algérie. « Si la mort de Maurice Audin est, en dernier ressort, le fait de quelques-uns, elle a néanmoins été rendue possible par un système légalement institué : le système « arrestation-détention », mis en place à la faveur des pouvoirs spéciaux qui avaient été confiés par voie légale aux forces armées à cette période », déclare l’Elysée.