Algérie

Propos jugés antisémites de l'imam de Toulouse: des plaintes en série, l'Algérie s'en mêle

09 juillet 2018 à 09h12

L'imam de Toulouse aurait tenu des propos antisémites... 

Dépôt de plainte immédiat par l'UEJF, mais pas seulement... Les excuses du principal concerné, Mohamed Tataï n'auront pas suffi, ni même la prise de parole publique du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur. 
Le BNCVA, une instance autonome qui répertorie les actes antisémites, s'en mêle et dépose plainte à son tour contre l'imam mais aussi contre Dalil Boubakeur, pour incitation à la haine contre des Juifs.

En Algérie, le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs Mohamed Aissa, a réagi:

"Ces accusations sont des allégations mensongères. Certains médias occidentaux devraient cesser leur propagande au profit de tout ce qui porte atteinte à l’islam et à ses symboles, à travers ce type d’accusations”.