Maroc

(Vidéo) Dans un village du Rif, un professeur marocain amène l'eau courante et retape l'école

05 juillet 2018 à 10h32

Hicham El Faquih a été muté il y a deux ans à Tafsast, dans le nord du Maroc. 

Dans ce village, peu d'enfants sont scolarisés et lorsqu'il est arrivé dans l'école où il devait enseigner, Hicham El Faquih a pris un choc. 

     

"Je suis un “homme de la ville” comme on dit. Avec un autre enseignant, nous avons investi la troisième salle de classe pour y loger, et j’ai décidé de retaper les deux autres”.

Il a repeint les salles de classes, décoré avec ses moyens les lieux pour donner envie aux enfants de revenir sur les bancs de l'école.

Il joue son rôle de professeur, évidemment, mais pas seulement: il s'occupe aussi, un peu comme un père ou un frère de ces élèves. 

"Certains écoliers ne connaissaient même pas les gestes qu’on pourrait qualifier d’élémentaires : se brosser les dents, se laver les mains après le repas.  Désormais, je leur demande de laver leurs dents après manger et le matin à leur arrivée. Il m’arrive aussi de m’improviser coiffeur”.

Enfin, avec ses élèves, Hicham El Faquih a aussi construit un puit, afin que tout le monde ait accès à l'eau potable. Les habitants du village se sont très vite associés au projet. 
Prochain défi: la construction de sanitaires. Un appel aux dons a été lancé pour financer la mise en place de toilettes à l’intérieur de l’école.