A la Une

Cannes 2021, c’est parti !

06 juillet 2021 à 22h29
Crédit photo : D.R

Le Festival de Cannes est ouvert. On vous a relevé les films de la sélection officielle dont on pourrait bien reparler ici au moment de leur sortie.

Le tapis rouge de Cannes est donc de retour. Une édition bien décalée puisque d’habitude le Festival de Cannes c’est en mai. Cette année, Covid, confinement et fermeture des lieux de culture obligent, le grand rendez-vous français du cinéma mondial a commencé hier soir et se prolongera jusqu’au samedi 17 juillet. Voici quelques films à suivre parmi la sélection officielle de plus d’une cinquantaine de film.

"Haut et Fort" de Nabil Ayouch, le réalisateur marocain qui était déjà venu à Cannes en 2015 pour "Much Loved", un film qui parlait de la prostitution à Marrakech et qui avait été interdit dans son pays. Il nous emmène cette fois dans un quartier populaire de Casablanca, suivre un ancien rappeur recruté dans un centre culturel qui va transmettre sa passion du hiphop aux jeunes du quartier. Il ne sera pas que question de musique mais aussi de remise en question du poids de certaines traditions.

"Les intranquilles", pour les fans de Leïla Bekhti, dans ce film de Joachim Lafosse, où il sera question d’un couple avec un enfant dont la vie va être perturbée parce que l’un des deux parents est bipolaire.

Autre habitué de la Croisette, l’iranien Asghar Faradi présente le thriller "Un héros", qui suit Rahim, qui est en prison pour une dette qu’il n’a pas pu rembourser. Il obtient une permission, durant laquelle il veut tenter de convaincre son créancier de retirer sa plainte contre le versement d'une partie de la somme… mais cela va juste empirer les choses.

Et à côté de la sélection officielle, il y a la sélection Un certain regard, qui veut présenter des films plus audacieux ou de cinéastes moins connus. On y retrouvera cette année "Bonne mère" de Hafsia Herzi, l'histoire de Nora, la cinquantaine, qui veille sur sa petite famille dans une cité des quartiers nord de Marseille. On en reparlera mercredi prochain à l'occasion de sa sortie en salle.

Le film "Et il y eut un matin" du réalisateur Eran Kolirin raconte l’histoire de Sami qui vit à Jérusalem et retourne pour le mariage de son frère dans le village arabe où il a grandi. Dans la nuit, le village est encerclé par l'armée israélienne et Sami ne peut plus repartir. Très vite, le chaos s'installe et les esprits s'échauffent. Coupé du monde extérieur, pris au piège dans une situation absurde, Sami voit tous ses repères vaciller : son couple, sa famille et sa vision du monde.

Et enfin on suivra aussi "Mes frères et moi" de Yohan Manca, une adaptation d'une pièce de théâtre. L’histoire de Nour, un gamin de 14 ans qui galère un peu durant son été ; il doit notamment repeindre le couloir de son collège en guise de travail d’intérêt général. Il va y rencontrer Sarah, une chanteuse lyrique qui anime un cours d’été. Une rencontre qui va lui ouvrir de nouveaux horizons...

On vous donnera des nouvelles de l’accueil de Cannes pour ces films, et surtout on ira les voir en salles à leur sortie… parce que le cinéma c’est mieux au cinéma !