A la Une

Hajj : le pèlerinage 2020 aura bien lieu, mais sous conditions

23 juin 2020 à 11h44 Par Manuel Mariani
Crédit photo : (c) AbdelNasser - Wikimedia Commons

Hier, le Ministère Saoudien du Hajj et de la Omra a publié un communiqué indiquant que le Hajj 2020 (an 1441 de l’Hégire) aurait bien lieu cette année, mais avec un nombre limité de pèlerins, quelle que soit leur nationalité, à condition qu’ils résident en Arabie Saoudite.

Dans ce communiqué, les autorités saoudiennes précisaient que « Compte tenu du fait que le coronavirus (COVID-19) s'est propagé dans plus de 180 pays à travers le monde, et que les décès liés au COVID-19 ont atteint près d'un demi-million pour plus de 7 millions de contaminations confirmées dans le monde, et conformément à ce qui a été souligné par le ministère saoudien de la Santé concernant les risques persistants résultant de cette pandémie et le manque de vaccins disponibles et de remède pour ceux qui ont été infectés par le COVID-19 dans le monde, et pour préserver la sécurité et la santé publique mondiale en particulier à la lumière de l'augmentation du nombre de cas dans la plupart des pays selon les rapports publiés par les organisations et les institutions sanitaires mondiales, et compte tenu des risques de propagation de la maladie et des infections lors des grands rassemblements où il est difficile de maintenir une distance sociale sûre entre les individus réunis,

Le Royaume d'Arabie saoudite, dont la priorité absolue est de toujours permettre aux pèlerins musulmans d'accomplir les rites du Hajj et de la Omra en toute sécurité et qui tient depuis le début de la pandémie à prendre toutes les mesures de précaution nécessaires pour protéger les visiteurs et les Motamirines, en suspendant l'entrée des fidèles et en assurant la sécurité des motamirines déjà présents sur les lieux saints, laquelle décision a été approuvée par les organisations islamiques et internationales,

et vu la persistance de la pandémie et des risques de propagation du Coronavirus dans les espaces surpeuplés et les grands rassemblements, sa transmission entre les pays, et l'augmentation du nombre d'infections dans le monde, il a été décidé que le Hajj pour cette année (1441 H / 2020) se tiendra, avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins de diverses nationalités résidant déjà en Arabie saoudite.

Cette décision a été prise pour garantir que le Hajj soit exécuté de manière sûre du point de vue de la santé publique tout en observant les mesures préventives et les protocoles de distanciation sociale nécessaires pour protéger les êtres humains contre les risques associés à cette pandémie et conformément aux enseignements de l'islam qui appelle à préserver la vie des gens.

Le gouvernement du Serviteur des Deux Saintes Mosquées qui a l’honneur de servir des millions de pèlerins du Hajj et de la Omra confirme que cette décision découle de la priorité absolue qu'il accorde à la préservation de la sécurité des pèlerins sur son sol jusqu'à leur départ pour leur pays d'origine.

Nous implorons Allah le Tout-Puissant de protéger tous les pays de cette pandémie et d’assurer à tous les humains protection et sécurité. »

Selon le Secrétaire général de l'OCI, cette décision du Royaume se base sur la jurisprudence islamique.

Le Secrétaire général de l'Organisation de coopération islamique (OCI), Dr Youssef bin Ahmed Al-Othaimeen, a salué la décision du Royaume d'Arabie saoudite d’organiser le Hajj de l’année 1441 de l’hégire avec un nombre très limité de différentes nationalités qui vivent dans le Royaume d'Arabie saoudite, d'une manière qui assure la tenue en toute sécurité du rituel, et veille à la sécurité de tous contre les menaces de la pandémie du COVID-19.

Dans un communiqué, Al-Othaimeen a affirmé son soutien à la décision du gouvernement du Serviteur des deux Saintes Mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, qui est conforme à toutes les mesures de précaution et de prévention prises par le Royaume d'Arabie saoudite.

Le Secrétaire général a par ailleurs souligné le soin accordé par le Royaume d'Arabie saoudite à la santé et à la sécurité des pèlerins.