A la Une

Pourquoi Thomas Jefferson possédait une copie du Coran ?

23 octobre 2020 à 09h00
Crédit photo : DR

Au 18ème siècle, la traduction en anglais du Coran était un best-seller en occident.

Les protestants d'Angleterre et de ses colonies américaines, dont Thomas Jefferson, troisième président des Etats-Unis, voulaient tous un exemplaire du livre sacré musulman.

Thomas Jefferson, principal auteur de la déclaration d’indépendance, possédait dans sa bibliothèque, comprenant pas moins de 6 487 livres, un exemplaire du Coran (« The Koran ») que George Sale, avocat britannique, avait traduit de l’arabe à anglais en 1734.

Mais pourquoi le « père fondateur » américain possédait-il un exemplaire du Coran ?

Les avis sont très divergents et plusieurs thèses ont été avancées.

Certains historiens pensent que l’étude du Coran faisait partie des plans du président américain pour sa guerre contre les pirates en Afrique du Nord qui avaient pillés les navires américains au début du 18ème siècle/

D’autres, attribuent la propriété du livre sacré, acquis en 1765, alors qu’il était encore étudiant, » à « diverses perspectives religieuses » ou encore pour lui mettre de « mieux comprendre l’influence de l’islam sur certains systèmes juridiques du monde ».