A la Une

[Cinéma] Désigné coupable, l’incroyable histoire vraie d’un innocent enfermé 14 ans à Guantanamo !

14 juillet 2021 à 09h25
Crédit photo : D.R

Cette semaine l’événement ciné c’est la sortie de Désigné Coupable, avec Tahar Rahim, Jodie Foster, Benedict Cumberbatch et Shailene Woodley. L’incroyable histoire vraie de Mohamed Ould Slahi, accusé à tort de complicité lords des attentats du 11 septembre et emprisonné à Guantanamo durant 14 ans.

Résumé

Capturé par le gouvernement américain, Mohamed Ould Slahi est détenu depuis des années à Guantánamo, sans jugement ni inculpation. À bout de forces, il se découvre deux alliées inattendues : l’avocate Nancy Hollander et sa collaboratrice Teri Duncan. Avec ténacité, les deux femmes vont affronter l’implacable système au nom d’une justice équitable. Leur plaidoyer polémique, ainsi que les preuves découvertes par le redoutable procureur militaire, le lieutenant-colonel Stuart Couch, finiront par démasquer une conspiration aussi vaste que scandaleuse. L’incroyable histoire vraie d’un combat acharné pour la survie et les droits d’un homme.

Bande annonce

Durant sa captivité, Mohamedou Ould Slahi a écrit un journal de sa vie quotidienne à Guantanamo, qui a été publié en 2015 alors qu’il était encore en prison.

Benedict Cumberbatch, qui coproduit le film, en plus de jouer dedans, a lu le livre et voulu l’adapter dit: « j’ai été tout simplement époustouflé par Mohamedou, son humanité, son humour et son extraordinaire endurance. Qu’il ait surmonté tout cela est une leçon sur la résistance de l’esprit humain ».

C'est le français Tahar Rahim qui a été choisi pour interpréter Mohamedou Ould Slahi. Il avait peur au début d’une histoire hollywoodienne de terroristes, un genre de rôle qu'il refuse toujours, mais a finalement accepté le rôle : « En lisant le scénario, j’ai pleuré, je n’arrivais pas à croire que cet homme avait vécu un tel enfer et qu’il n’en veuille à personne. C’est une histoire incroyable, Mohamedou est un héros, un innocent emprisonné et torturé ».

Le réalisateur a voulu un film le plus réaliste et le plus proche possible de la vraie histoire. Il s’est donc beaucoup documenté et a voulu recréer le camp de Guantanamo à partir du peu d’informations et de photos qui en sont sortis et à partir des souvenirs de Mohamedou Ould Slahi. On est loin d’un documentaire pour autant, la bande annonce montre un vrai film d’action judiciaire salué par la critique.

Désigné coupable, à voir en salle dès aujourd’hui... parce que le cinéma c’est mieux au cinéma !